Drep.Afrique

Hydroxyurée pour les enfants atteints de drépanocytose en Afrique sub-saharienne

Un article paru le 10 janvier 2019 dans la prestigieuse revue "The New England Journal of Medicine" (https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1813598?query=featured_home) confirme un des deux axes d'action choisi par drép.afrique.

L'hydroxyurée (HYDREA) permet de diminuer la mortalité d'enfants drépanocytaires vivant en Afrique de 70%. Il réduit aussi  très significativement les crises douloureuses et le recours aux transfusions. De plus, ce traitement pris quotidiennement par voie orale est très bien toléré.

Un grand bravo au Pr Léon Tshilolo du Congo RDC, membre du comité scientifique de drep.afrique, et à tous les médecins Africains ayant participé à ce travail. Devant ces résultats exceptionnels avec un médicament simple, ancien et peu couteux, la communauté internationale ne peut plus rester sans agir. En effet, l'accès à ce médicament reste impossible pour la plupart des familles africaines touchées par la drépanocytose, qui doivent payer tous les soins en rapport avec cette maladie génétique.