Drep.Afrique

 

Prolongation des candidatures pour le DIU sur la drépanocytose de Drep.Afrique jusqu'au 1er novembre 2021

 

Chers confrères,

 
Les inscriptions pour la première session de formation de Drep.Afrique sur le traitement de la drépanocytose du 17 au 25 novembre 2021 touchent à leur terme.
 
Pour l’heure la session compte 35 professionnels, médecins,
biologistes et pharmaciens. Il reste 5 places disponibles sur la base du « premier arrivé, premier servi », pour des candidatures conformes aux exigences de sélection.

Les candidatures sont ainsi prolongés jusqu’au 1er novembre.

 
Pour rappel :
 
- Les étudiants seront réunis en présentiel à Dakar du lundi matin
au samedi matin, pendant deux semaines du lundi 15 novembre au samedi 27 novembre 2021 sur le camps franco-sénégalais
 
- Une majorité des cours sera dispensée par visioconférence en
direct. Un à deux enseignants coordonneront les séances sur place à Dakar. Les cours seront assurés par un binôme d'enseignants Africains et Européens Francophones.
 
- Une vaccination anti-COVID est requise
 
- Les candidats recevront dans les 48 h de leur dépôt de candidature la notification de leur acceptation au DIU et devront alors finaliser rapidement leur inscription administrative sur le site de l'université de Paris en payant leurs droits d'inscription.
 
- L'ONG Drep.Afrique (dont l'une des actions phare est d'améliorer la formation des soignants en Afrique) prend en charge les frais de dossier de 300 euros du diplôme, les inscrits ayant uniquement à payer 210 euros sur la plateforme C@nditonline de l'université de Paris.
 
Le programme et les modalités de dépôt de dossier de candidature sont disponibles ci-après :
https://odf.u-paris.fr/fr/offre-de-formation/diplome-d-universite-du-diu-1/sciences-technologies-sante-STS/diu-international-franco-africain-prise-en-charge-de-la-drepanocytose-KK6W6IVI.html?search-keywords=drepanocytose
 

 

 

 

1ère session de formation de Drep.Afrique du 15 au 27 novembre 2021

 

La session 1 du diplôme inter-universitaire sur la Drépanocytose de Drep.Afrique (ouvrant droit à l’obtention d’un diplôme de l’université de Paris) se tiendra du 15 au 27 novembre 2021 en présentiel à Dakar.

Ce premier temps de formation et d’échange sur la pratique médicale s’adresse aux médecins – ou étudiants en médecine en fin de cursus – africains et/ou souhaitant exercer en Afrique.

Le coût de la formation est de 210€ (300€ étant pris en charge par l’ONG Drep.Afrique, hors frais de déplacements et d’hébergement).

La formation est codirigée par les Professeur Dapa DIALLO et Jean-Benoît ARLET.

Vous trouverez le programme et les modalités de dépôt de dossier de candidature

(jusqu’au 15 octobre) ci-dessous :

https://odf.u-paris.fr/fr/offre-de-formation/diplome-d-universite-du-diu-1/sciences-technologies-sante-STS/diu-international-franco-africain-prise-en-charge-de-la-drepanocytose-KK6W6IVI.html?search-keywords=drepanocytose

Au plaisir de vous compter prochainement parmi nos étudiants de cette première session.

info@drep-afrique.org

 

 

RENCONTRE AVEC LA MINISTRE ÉLISABETH MORENO

 

 

 

 

RENCONTRE ENTRE LES ONG SANTÉ SUD ET DREP.AFRIQUE

Le mardi 29 juin 2021 une rencontre s’est tenue à Marseille au siège de Santé Sud entre Drep.Afrique,représentée par son Président,Robert Hue et sa Secrétaire générale,Dr Anne-Marie Odena,et Santé Sud,représentée par sa Directrice générale,Mme Pauline Nguyen.
Les deux associations de la société civile ont échangé sur le sens de leurs actions de terrain en faveur de la lutte contre la drépanocytose en Afrique.
Elles ont noté la complémentarité de leur engagement solidaire et les perspectives de coopérations entre les deux ONG pour faire reculer le fardeau de la drépanocytose sur le continent africain et particulièrement en pays francophone.

 

 

 

 

Rencontre avec Madame la Ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances

 

 

 

 

 

Newsletter #1 : Retour sur le forum FIFDA 2021

 

Lettre d’actualité Drep.Afrique N° 1 :

 

530 participants au FIFDA 2021 organisé par Drep.Afrique.

 

Le vendredi 21 mai 2021, 530 personnes, médecins, infirmiers, pharmaciens, patients ont participé au premier Forum International Francophones sur la Drépanocytose en Pays Africains (FIFDA2021) organisé par l’ONG Drep.Afrique. Plus des trois quarts des participants étaient connectés depuis les pays d’Afrique Francophone. Tous les pays étaient représentés du Maghreb à l’Afrique sub-Saharienne. Des spécialistes éminents de la drépanocytose de ces pays, ayant une notoriété internationale, ont dressé le panorama de la prise en charge dans leurs pays avec les avancées mais aussi les carences de prise en charge. Le forum était équilibré entre conférences sociétales sur la drépanocytose (Pourquoi la drépanocytose reste une maladie oubliée ? Représentation de la drépanocytose en Afrique) et des thématiques de formation pratique pour les soignants Africains (utilisation de l’hydroxyurée -médicament essentiel dans cette maladie-, méthodes de dépistage précoce de la drépanocytose) (cf. programme du forum FIFDA 2021). Le nombre impressionnant de commentaires laissés au cours de cette journée a permis de mettre en lumière les attentes profondes des collègues Africains pour des formations de qualité.

Cette journée marque une étape importante dans l’amélioration de la prise en charge des patients drépanocytaires en Afrique qui passe par une meilleure formation des personnels de santé mais aussi une éducation des patients sur leur maladie (ils nous en ont fait la demande). Deux témoignages de patients, Chloé et Grace, ont particulièrement touché l'assistance

 

Aucun congrès Francophone sur la drépanocytose n’avait rassemblé autant de monde. Le succès est tel que Drep.Afrique et son conseil scientifique ont décidé d’inscrire ce forum durablement dans le paysage international des congrès sur la drépanocytose avec un FIFDA2022 qui aura lieu en juin 2022. Nous viserons plus de 500 participants !

 

Par ailleurs, nous sommes heureux de pouvoir annoncer que grâce à vos dons, Drep.Afrique lance son diplôme inter-universitaire international sur la drépanocytose en Pays Africain dès la rentrée 2021-22. Ce diplôme délivré par l’Université de Paris et Drep.Afrique est la deuxième pierre de notre investissement sur la formation. Drep.Afrique s’engage à payer 55 % de l’inscription des soignants à former (médecins, infirmières, biologistes, chercheurs…) en plus de la prise en charge de toute l’organisation scientifique et technique. Nous faisons appel au plus grand nombre, dans la mesure de ses moyens, pour nous permettre de former un maximum de ces médecins en faisant un don ici (Je fais un don - Drep.Afrique (drep-afrique.org)).

Pour que les institutions nous aident davantage, et pour marquer votre intérêt pour cette cause, nous avons aussi besoin d’un maximum d’adhésions à l’ONG, le coût en est modique (10€ ) mais votre engagement est  un important acte symbolique de soutien(Devenir Membre - Drep.Afrique (drep-afrique.org).

 

Enfin, nous sommes honorés de pouvoir compter le prix Nobel de la paix 2018, le Dr Denis Mukwege, gynécologue en RDC, parmi nos soutiens. Il a rejoint le comité d’honneur de Drep.Afrique.

 

Professeur Jean-Benoît ARLET

Coordinateur du conseil scientifique de Drep.Afrique

 

 

 

 

 

Présentation de l'engagement de Robert Hue en faveur de la lutte contre la drépanocytose

Remise de trois concentrateurs d'oxygène au Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose de Bamako (CLRD)

"Face à la pandémie du Coronavirus, notre ONG Drep.Afrique a lancé en juin dernier une action ponctuelle de collecte de dons pour doter plusieurs hôpitaux d’Afrique subsaharienne de concentrateurs d’oxygène en faveur des patients drépanocytaires.

Après le Bénin, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous venons d’acheminer trois concentrateurs d’oxygène médical à Bamako au Mali. Ces dons ont été faits au Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose de Bamako. Leur remise a été effectuée par Aminata DEMBELE, bénévole au sein de notre association en présence du Pr Guindo (directeur adjoint du centre) et de l’équipe soignante du centre. Nous remercions le Pr Baby (directeur du centre) et le Pr Guindo ainsi que tout le personnel soignant du centre pour leurs chaleureux accueils.

Nous remercions également les généreux donateurs et la société
VitalAire pour leur contribution solidaire


Aminata Dembele
Bénévole de Drep.Afrique

En ce début d’année si particulière, je me fais le porte-parole des membres de notre conseil d’administration et de son président Robert Hue pour vous adresser tous nos vœux de bonne santé bien sûr, de réussite et d’espoir pour que  2021 soit une année de construction collective d’une nouvelle voie vers des jours meilleurs.

Notre ONG Drep.Afrique n’a pas échappé au chamboulement général et a dû s'adapter aux répercussions de la pandémie en cours sur le déploiement de nos projets , nous amenant à en revoir la temporalité et à en adapter l'organisation , mais en continuant à avancer grâce à la détermination intacte de notre équipe et de son conseil scientifique.

Ainsi, notre projet de mise en place d’un Diplôme Universitaire international Franco-Africain, en cours de validation par l’université de Paris, initialement prévu en présentiel à Paris et à Diamniadio au Sénégal, devrait se déployer sous forme hybride  en télé-enseignement  au deuxième semestre, accompagné d’une plateforme d'information en ligne sur la drépanocytose  accessible à un large public.

Autre temps fort de l’année à venir, l’organisation par notre ONG  d’un Forum international francophone sur la drépanocytose en Afrique prévu en avril prochain.

Nous poursuivons notre travail sur notre autre projet phare, celui de l'accessibilité aux médicaments contre la Drépanocytose en Afrique, bien qu’entravé par les restrictions de déplacement.

 

Vous le voyez, nous avons de belles perspectives pour faire de 2021 une année de fortes avancées pour la lutte contre la drépanocytose en Afrique et ailleurs.

 

Nous comptons sur vous,

Encore bonne année à tous.
 

Dr Anne-Marie Odena
Secrétaire générale de Drep.Afrique

Parce qu’elle reste dans l’oubli, cette maladie génétique, qui touche principalement les populations africaines, entraîne la mort de dizaines de milliers d’enfants chaque année.
Aidez-nous à faire connaître et reculer ce fléau.

Soutenez les deux projets concrets de notre association Drep.Afrique :

  • La création en Afrique d’un centre de formation portant sur la drépanocytose, codirigé par des médecins Africains et Français.
  • L’accès en Afrique, pour un coût minime, aux médicaments soulageant les souffrances et augmentant l’espérance de vie des malades.

Robert Hue,

Président de Drep.afrique et ancien Sénateur

En savoir Plus

Distribution de deux concentrateurs d'oxygène au profit de centres de santé au Bénin

COVID-19/DRÉPANOCYTOSE

Face à la pandémie brutale et inédite du COVID-19 qui frappe des millions de femmes et d'hommes à travers le monde, un combat exemplaire de solidarité humaine et d'abnégation est mené. Soignants, chercheurs, associations avec les populations et les élus sont mobilisés dans un engagement collectif exceptionnel.

Les bouleversements qu'entraînent la pandémie due au COVID-19 révèlent au grand jour le rôle de premier plan et les moyens qu'il convient de dégager désormais pour la santé au plan mondial.

De même, la solidarité internationale doit permettre dans les pays les moins dotés au plan médical de bénéficier d'une répartition équitable des ressources de santé mondiale ainsi que de l'abandon de leur dette.

Notre association-ONG Drep.Afrique de lutte contre la drépanocytose prend toute sa place dans cette mobilisation.

D’une part parce que les patients drépanocytaires figurent sur la liste des personnes à risque de formes sévères de COVID 19 par surinfection bactérienne ou syndrome thoracique aigu (sur avis du Haut Conseil de Santé publique).

Mais aussi parce qu'à côté du combat contre les pandémies infectieuses, la priorité doit être également donnée à la lutte contre les maladies chroniques et génétiques, et en tout premier lieu la drépanocytose, méconnue à bien des égards.

Comme le dit le Professeur Dapa Diallo, spécialiste de la drépanocytose (Bamako, Mali) dans une Tribune au journal La Croix du 11 mars 2020 : « la drépanocytose et le paludisme causent chaque année respectivement la mort de plus de 100 000 et plus de 400 000 personnes...surtout des enfants, dans les pays à ressources très limitées comme ceux d'Afrique subsaharienne ».

Notre lutte contre la drépanocytose doit redoubler d'efforts en faveur des projets menés par Drep.Afrique : l'ouverture en fin d'année d'un centre de formation des soignants portant sur la drépanocytose à Diamniadio au Sénégal, ainsi que l'accès au médicament Hydroxyurée.

Dès maintenant, compte tenu de la fragilité possible des patients drépanocytaires au COVID-19 au plan respiratoire, nous lançons une action ponctuelle pour doter de 20 concentrateurs d'oxygène plusieurs hôpitaux d'Afrique subsaharienne.

 

Notre appel aux dons s’inscrit dans le soutien à cette action urgente liée à une tragique actualité mais aussi vise à redonner du souffle à nos autres projets pour atteindre le point de bascule permettant à Drep.Afrique d'atteindre l'objectif de 90 000 euros de dons dans les 6 mois à venir. Les dons peuvent être réalisés sur ce site ou par courrier à l’adresse : 9 rue du Lunain, 75014 Paris.

Votre geste de solidarité constituera dans le moment présent une contribution décisive à l'effort collectif de Drep.Afrique dans ce combat pour la vie.

 

Robert Hue

Président fondateur de Drep.Afrique 

Sénateur 2004-2017

 

 

Aidez-nous à porter ce combat pour la vie

Parce qu’elle reste dans l’oubli, cette maladie génétique, qui touche principalement les populations africaines, entraîne la mort de dizaines de milliers d’enfants chaque année.
Aidez-nous à faire connaître et reculer ce fléau.

Soutenez les deux projets concrets de notre association Drep.Afrique :

  • La création en Afrique d’un centre de formation portant sur la drépanocytose, codirigé par des médecins Africains et Français.
  • L’accès en Afrique, pour un coût minime, aux médicaments soulageant les souffrances et augmentant l’espérance de vie des malades.

Robert Hue,

Président de Drep.afrique et ancien Sénateur

En savoir Plus

La Drépanocytose

Qu'est-ce que c'est?

Jean-Benoît Arlet, professeur de médecine à l'hopital Georges Pompidou

nous donne des précisions

Actualité

 

Jo-Wilfried Tsonga soutient Drep.afrique dans la lutte contre la drépanocytose

 

Jo-Wilfried Tsonga, a choisi de soutenir la lutte contre la drépanocytose
en devenant ambassadeur de Drep.Afrique
et vous invite à faire un don  sur la plateforme Dreamer.
La campagne dure jusqu’au 9 avril 2020.
Rendez-vous sur https://lnkd.in/e5PRKBk
pour en savoir plus et continuer à nous soutenir.

 


 

Robert Hue lors de la Conférence « Afrique-Europe : une relation innovante à construire » au Sénat

 

Robert Hue a participé le 14 février 2020 au Sénat à la Conférence
« Afrique-Europe : une relation innovante à construire »
organisée par le Think tank EuropaNova.
Un grand merci aux organisateurs pour ce moment de réflexion
très riche sur l’avenir des relations entre les deux continents.

 

 

Deux projets concrets contre la maladie

Formations des médecins et personnels soignants *

Ouverture en octobre 2020 à Diamniadio au Sénégal (30km de Dakar) d'un Centre international de formation des praticiens de santé africains à la drépanocytose dirigé à parité par des médecins africains et français. 

* Formation hébergée dans les locaux de l'IRESSEF 

Accès aux médicaments contre la drépanocytose

Un partenariat public/privé/société civile est en cours de constitution pour permettre l'accès en Afrique, pour un coût minime, au médicament (hydorxyurée), soulageant la souffrance et augmentant l'espérance de vie des malades, en particulier des enfants.

Vos dons en action

 

Une prise en charge précoce des patients par un personnel bien formé

améliore considérablement l'espérance de vie des malades.

 

Pour créer le Centre de formation des praticiens de santé à la drépanocytose

nous avons besoin de votre soutien.

 

Faites un don

Facebook